Concevoir, aider à coproduire, accompagner le volet social des transformations d’entreprise

Plein Sens accompagne les partenaires sociaux des entreprises – directions, CHSCT, CE – dans l’anticipation des conditions de mise en œuvre de leurs projets de transformation, notamment les projets de restructuration (Plan de Sauvegarde de l’Emploi, Plan de Départs Volontaires), d’amélioration de la performance ou d’excellence opérationnelle, de réaménagement du temps de travail, de réimplantation physique.

Analyse de la viabilité du projet, étude d’impacts et de faisabilité, élaboration du volet social « approfondi » des projets de transformations, conseil des parties prenantes pour organiser et suivre le déploiement du projet.

 

Les organisations sont particulièrement incitées par la jurisprudence à prendre en considération les effets d’un projet de transformation sur la santé des salariés. Cette évolution invite les partenaires sociaux (directions d’entreprise et représentants du personnel) à mieux travailler ensemble et à encore mieux anticiper les conditions de mise en œuvre des projets pouvant avoir des implications sur l’organisation et les conditions du travail. L’enjeu est alors de limiter et de prévenir les risques liés directement ou indirectement à la mise en œuvre du projet de transformation.

Réussir cette prise en compte nécessite, au cours des échanges entre partenaires sociaux, d’aborder des sujets opérationnels, souvent très proches du quotidien, qu’il s’agit alors d’instruire techniquement dans le détail.

Dans ce cadre,  les directions se doivent de fournir des éléments approfondis et techniques et d’organiser et assurer le déploiement des projets de transformation, aux côtés des instances représentatives du personnel.

Cela suppose un travail ad hoc de questionnement du contenu du travail, tel qu’il est réellement fait dans l’organisation en place et tel qu’il devrait être mis en œuvre dans celle qui est projetée afin de :  

  • éprouver le projet au regard de son impact sur les conditions de travail
  • identifier et organiser les bonnes conditions de sa mise en œuvre : est-il tenable ? à quelles conditions ? est-il nécessaire d’amender le projet pour que ce soit le cas ?

Nos interventions cherchent à mettre en regard « travail prescrit » (le modèle selon lequel on devrait travailler) et « travail réel » (la façon dont on travaille vraiment) afin d’analyser les discordances éventuelles, d’identifier les leviers et marges d’action possibles sur ces projets de transformation.

Dans toutes nos interventions et quel que soit le commanditaire, nous nous appliquons à maintenir l’équidistance entre les différents points de vue pour préserver notre rôle de tiers de confiance. La finalité de nos interventions est la recherche d’un consensus socio-économique permettant l’amélioration conjointe des conditions de travail des salariés et de la performance de l’entreprise.

Organisation et conditions de travail

Charge de travail et productivité

Temps de travail et performance

Rémunération et systèmes de reconnaissance

  • Nous appuyons l’élaboration du volet social « approfondi » des projets de transformations présentés devant les instances, par exemple dans le cadre du déploiement à l’échelle nationale (multi sites) d’une nouvelle organisation interne incluant les mobilités fonctionnelles et géographiques des personnes
  • Nous menons des audits de risques et d’impacts sur les conditions de travail de l’implantation d’un nouvel environnement IT, d’un déménagement vers un nouveau lieu de travail : qu’est-ce que le nouvel outil change dans l’exercice du métier, dans le contenu de l’activité ? les actions d’accompagnement ou de prévention prévues sont-elles suffisantes ?
  • Nous accompagnons le déploiement des projets de transformation par la définition des modalités de suivi de mise en œuvre et la conduite d’études d’impact après mise en œuvre du projet, avec les parties prenantes : quels fonctionnements / dysfonctionnements dans la mise en œuvre réelle ? quels résultats / impacts ? quels ajustements nécessaires ?
  • Nous évaluons les impacts des projets sur la charge de travail : en quoi le projet peut-il avoir un impact sur la charge de travail ? les modalités prévues de la transition vers la cible permettent-elles d’éviter la surcharge de travail ?
  • Nous menons des études de faisabilité avec l’ensemble des parties prenantes (IRP, direction, managers…) pour vérifier l’adéquation entre missions confiées et moyens disponibles : le temps et les moyens accordés sont-ils en adéquation avec le volume et/ou l’intensité de travail attendu « à la cible » ?
  • Nous observons et analysons le système et les outils de performance, des processus de production et d'organisation pour comprendre et mettre à plat le système d’ordonnancement du travail dans un environnement industriel de service, pour réinterroger l’architecture et le contenu d’une balance score card, pour analyser le système des indicateurs de performance économique d’une activité industrielle
  • Nous conduisons des diagnostics de l’organisation du temps de travail mettant en perspective l’observation de situations de travail réelles et perçues et l’analyse de données quantitatives pour éclairer les réflexions des partenaires sociaux
  • Nous étudions les effets des projets sur la durée et de la flexibilité du travail : à quel niveau réel « d’élasticité » le forfait jour est-il/sera-t-il soumis suite à la mise en œuvre d’un projet de réorganisation du travail ?
  • Nous éclairons les conséquences d’une renégociation d’un Accord temps de travail sur les conditions de travail et d’exercice de l’activité de personnel autonome
  • Nous décrivons les conditions d'engagement du collaborateur dans sa situation de travail, et les composantes de son action (organisation, environnement physique et matériel, interfaces et relations de coopérations)
  • Nous étudions l’impact de la rémunération variable sur les conditions de travail : en quoi les conditions de travail évoluent-elles en cas de modification des conditions de rémunération ?
  • Nous analysons les impacts sur les salariés des processus annuel d’évaluation : stress, majeure sur les résultats quantitatifs, horaires de travail, égalité de traitement…

Nota : les interventions décrites ici sont strictement distinctes des missions réalisées par Plein Sens en sa qualité d’expert CHSCT. Nous considérons l’expertise auprès des CHSCT comme une forme de délégation de service public qui nous a été accordée par le Ministère du Travail et dont les conditions d’exercice sont réglementées. Il s’agit alors d’évaluer pour le compte du CHSCT l’effectivité d’un risque ou la dangerosité d’une situation de travail, et d’outiller le CHSCT et ses membres pour agir auprès de l’employeur en vue de la résolution de la situation.

Par conséquent, nous n’intervenons pas comme consultants dans les sociétés où nous intervenons en qualité d’expert agréé.

Pour Approfondir

Agir sur l’intensification du travail », DANIELLIOU, F,. In Thébaut-Mony, Davezies, P., Vogel, L. & Volkoff, S. (coord.) Les risques du travail. Pour ne pas perdre sa vie à la gagner. Editions La Découverte, Paris, 2015.

Comprendre le travail pour le transformer. La pratique de l'ergonomie, F. Guérin, A. Laville, F. Daniellou (François), J. Durrafourg, A. Kerguelen, Paris, ANACT, 2006

Du silence organisationnel au développement du débat structuré sur le travail : les effets sur la sécurité et sur l’organisation, ROCHA, R,. Thèse de doctorat en ergonomie, Université de Bordeaux. Bordeaux, France, 2014.

Injustices. L’expérience des inégalités au travail, F.Dubet et al., Seuil, 2006

L’éloge du carburateur « Essai sur le sens et la valeur du travail », M. B. Craword, Paris, La Découverte, 2010

La logique de la découverte scientifique, K. R. Popper, Paris, rééd. Payot, coll. « Bibliothèque scientifique », 1995

Les hommes et les technologies, approche cognitive des instruments contemporains, P. Rabardel, Paris, Armand Colin, 1995

Les stratégies absurdes : Comment faire pire en croyant faire mieux, M. Beauvallet, Paris, Points Essais, 2010

Simuler le travail, une aide à la conduite de projet, J. Maline, Lyon, ANACT, 1994

Quelques références

  • Etude d’impacts commanditée par la Direction des Ressources Humaines pour la production des éléments d’information pour le CHSCT sur le sujet des transferts de charge dans le cadre d’un projet de restructuration des fonctions support pour la FNAC (Arrêts CA Paris 13 décembre 2012 & 27 avril 2013, CC 5 mars 2015)
  • Etude de préconisations commanditée par la Direction Générale s’inscrivant menée par le biais d’un dispositif participatif (direction, opérationnels terrain, élus CHSCT) dans le but d’identifier des conditions de généralisation d’un projet d’amélioration de la productivité des équipes de maintenance sur l’ensemble de la France pour le Groupe Schindler
  • Etude d’impact et de préconisations auprès de la Direction des Ressources Humaines sur les conditions de travail et de faisabilité opérationnelle d’un projet de restructuration des équipes de commerciaux itinérants pour un leader anglosaxon de l’industrie Pharmaceutique, mission suivie d’un accompagnement du CHSCT dans l’analyse du déroulement de la phase de transition
  • Etude de faisabilité et d’impact auprès de la Direction Générale sur l’organisation de l‘activité d’imprimerie et les conditions de travail des équipes (charge et environnement de travail) de l’Imprimerie du Monde (LMI)
Par Patrice de Santa Coloma, le 3 octobre 2015.