Encadrants de proximité : agir sur la qualité de vie au travail (résultats)

Plein Sens a participé à la réalisation d'une recherche-action sur les ressources et besoins de l'encadrement de proximité (premier niveau d'encadrement) pour contribuer à la qualité de vie au travail de leurs équipes et à prévenir les risques psychosociaux (RPS).

Les résultats seront présentés au  salon Préventica, le 7 octobre 2014 à Nantes.

Brest Métropole Océane en partenariat avec le Centre de gestion, le CNFPT, l’UBO ainsi que les communes du Relecq-Kerhuon, de Ploumoguer et la Communauté de communes de la Presqu’île de Crozon, pilote depuis le début de cette année une recherche-action - financée par le Fonds National de la Prévention - sur l’encadrement de proximité et la qualité de vie au travail. Voir le détail de l'étude.

Les résultats de cette étude se décomposent en 3 parties. La 1ère s'attache à mieux définir la population des "encadrants de proximité" en mettant en lumière des réalités managériales très distinctes. Ces dernières montrent des "manières d'encadrer" où la proximité est plus ou moins grande avec les équipes. La seconde partie s'intéresse à la qualité de vie au travail de ces encadrants. Souvent décrits entre le marteau et l'enclume, contraints à une mise en production plus efficace et efficiente, l'étude a cherché à saisir les contraintes de la fonction mais aussi ce qui en fait le sel pour ceux qui l'occupent. Enfin, la dernière partie propose d'évaluer en quoi les managers de proximité disposent ou non des ressources (personnelles et dans l'organisation du travail) nécessaires pour prévenir et agir sur les troubles psychosociaux au sein de leurs équipes.

Par Eric Molière, le 9 novembre 2017.